• ۞ Le Body-Shaming ۞

     

    ๑ Le fat-shaming  

     

    La grossophobie désigne toute cette gentille petite mignonne petite discrimination, pas méchante parce qu'on la voit tous les jours et qu'elle est si bien implantée chez nous. C'est la question de faire payer 2 tickets d'avion à un obèse parce qu'il prend trop de place, c'est toutes ces images et vidéos "fail" qui disent "haha riez, regardez ce gros porc qui tombe et rebondit comme un ballon!".

    C'est ces remarques désobligeantes à table que la famille ou les proches, ô combien parfaits, se permettent "pour notre bien". Les régimes forcés, le poids des regards quand on se sert ou qu'on met de la sauce, leur "ahh ben au moins t'as un peu perdu hein ? haha je plaisante hein !" alors qu'on sort de 3 mois de dépression. C'est quand vous voyez une femme manger une glace l'été, juste comme tout le monde, et que vous dites qu'il faut pas s'étonner. C'est le racisme des gros.   

     

     

    ๑ Les maigres aussi  

     

     Oui tout à fait, il y a un body-shaming contre les maigres qui commence à prendre de l'importance aussi et me débecte tout autant. Mais pour en rester au présent, dans notre société, à choisir, il vaut toujours mieux être maigre qu'être gros. 

    Mais la stigmatisation des gros qui a tellement le dessus dans notre culture commence à mettre en colère les concernées, et accouche de l'extrême opposé. Allez voir la photo d'une fille en sous-vêtements et vous verrez qu'il y a de plus en plus de commentaires (souvent laissés par des filles allez savoir pourquoi!) du type "beurk l'anoréxique, vas bouffer", ou "ah ouais ça vous plaît les petites filles ?" 

    "Maigre" est chargé d'autant de supposés péjoratifs que gros. Ca renvoie à la maladie, attaque directement la féminité, sous-entend l'impossibilité de désir et l'infertilité (moi je m'en tape des enfants mais je comprends bien que c'est très blessant pour d'autres). 
    Quand on dit à une fille qu'elle est trop maigre, on lui dit qu'elle n'est pas femme... et y'a pas grand chose qu'elle puisse y faire ! Je consacrerai un pavé tout entier sur ce que je pense de cette histoire de "t'es pas femme".

    Etre trop maigre, ça sous-entend d'être dépressive, de ne pas se nourrir, c'est la mauvaise santé physique et psychologique. C'est sensiblement le même combat pour les gros, et je trouve ça déconcertant que les opprimés en question, au lieu de se rebeller contre un idéal universel imposé, se contentent de renvoyer la balle à l'opposé.     

     

     

    ๑ La diététique  

     

    Cet espèce de consensus général, qui dit que pas mince = gros = obèse = mauvaise santé (en plus d'être laid), est une effroyable excuse de "combat contre l'obésité". C'est vrai jusqu'à un certain point, mais aujourd'hui la limite entre pas mince et gros devient de plus en plus floue et les remarques "pour notre santé" sont, pour beaucoup, juste mal placées. Ce déguisement me dérange beaucoup, et je crois pas que tout le monde s'en rende compte. La discrimination envers les gros est quand même très ouverte, et "pour ta santé" me donne envie de te jeter une baguette dans la tête.

    J'ai l'impression que ce consensus qui allie tout le monde, même les gros eux-mêmes qui se complexent et acceptent docilement les injures parce qu'ils pensent que les autres ont raison, sert à juste d'excuse au conformisme. Toutes ces bonnes raisons diététiques, ces bons médecins qui nous veulent du bien, ce bien-aimé TF1 qui nous propose toutes les solutions minceur entre 2 pubs de sérum anti-âge, servent simplement à effacer une minorité ou une différence qui dérange, et malheureusement cette minorité se soulève et devient aussi bête que ceux qui la blessent. 

     

     

    ๑ Etre gros  

     

    Je m'aperçois que le mot gros renvoie à un tas de choses qui n'ont rien à voir. 

    Ca véhicule l'image de quelqu'un qui se laisse aller, qui n'a pas de volonté, qui est feignant, sale, passe son temps à se gratter le bide devant la télé, ne bouge jamais, se complaît dans son état... Etre gros normalement n'est pas une insulte, c'est un adjectif, quand on pèse 80kg pour 1m60 on est gros, on va pas dire qu'on est mince, et ce n'est pas sensé être péjoratif. .. Je trouve que c'est le début de la lutte de toute discrimination : dégager l'adjectif de toute association négative. Dire qu'un gros est gros, dire "arabe" et pas "rebeu", dire "noir" et pas "black", ... Et c'est aux opprimés de commencer à ne plus se sentir visés et à ne pas se montrer effrayé du mot, le reste suivra. Moi y'a quelques mois je faisais 83kg, et les gens s'offusquaient pour moi quand je me qualifiais de grosse. Mais ça allait pour moi merci bien, je le vivais pas mal, j'ai pris du poids, je m'en suis rendue compte, je l'ai perdu, mais entre temps, j'étais grosse, c'était pas une dégradation à moi même, c'était une réalité, IMC parlant (celui de la diététicienne, pas d'internet) j'arrivais au début de l'obésité. Et au contraire, j'étais très fière de moi de pouvoir passer au dessus de ce vilain mot. Ca me touchait pas le moins du monde. Beaucoup de chemin a été fait depuis mon adolescence !

    Etre casé dans un stéréotype est désagréable pour tout le monde. Oui il y a des filles malades et volontairement maigres et en mauvaise santé, oui il y a des gros dégueulasses qui se gavent H24 au fond de leur fauteuil. Mais tout le monde ?
    Quoi que les médias nous imposent, c'est à nous d'être suffisamment conscients pour ne plus se laisser avoir. Les mots ont les pouvoirs qu'on leur accorde :)  




    ๑ Et l'Esthétisme ?  

    Les jolies femmes rondes, pour moi, c'est un peu un idéal, je trouve ça trop mignon. Ca n'empêche que toutes mes ex étaient des crevettes et que je les trouvais très belles aussi... on n'aime pas qu'un type d'hommes ou qu'un type de femmes, on aime pas juste Christian Bale ou Charlize Theron, on aime les hommes et on aime les femmes, on n'a que des préférences, mais on peut pas se porter à des critères si restrictifs et rejeter sans exeption ceux qui n'y conviennent pas. A moins d'être un idiot. Oui, je le dis.

    Je ne juge pas les idiots, mais de mon avis, répondre "1m80" à la question "c'est quoi l'homme de votre vie?" c'est idiot et très étroit d'esprit. Je n'accorderai plus beaucoup de crédit au reste de tes opinions, et je prévois de fortes chances que je ne sois pas souvent d'accord. La mode est hypocrite, elle change et retourne sa veste toutes les générations, tout ça pourquoi ? Comment on peut penser qu'on est 7 milliards à être faits pour aspirer à la même chose ?

    Ecoutes toi quand t'as faim, sois objectif/ve, fais en fonction de ce qui te va à toi. Si tu veux changer fais le sans pression et avec recul, c'est pas la peine de se mettre au bord du suicide pour l'image d'un corps qu'on aura peut être jamais ou qui nous correspondra pas si bien. Fais les choses pour toi, par choix, passes au dessus des critiques mais ne sois pas aussi bêtes qu'elles... les critiques physiques ne font jamais plaisir à personne et tu ne te doutes pas de la peine que tu peux causer à quelqu'un de différent de toi. Tu ne sais jamais qui tu juges, tu ne peux pas savoir si le masque de l'assurance ou la bouche en cul de poule ne cache pas de mal être.

    C'est une leçon que j'ai souvent apprise en critiquant quelqu'un à tord.

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :